top of page
Rechercher

Les conséquences de l’éducation coercitive.


L’éducation coercitive, c’est quoi?


Aussi appelée éducation traditionnelle, cette éducation est basée sur la dominance de l’humain par rapport au chien. “Coercitif”, signifie: “qui exerce une contrainte”.

L’éducation “traditionnelle” ou “coercitive” cherche à diminuer, voire à éteindre des comportements du chien considérés comme inadaptés par l’humain.


En résumé, l’éducation coercitive consiste à contraindre le chien à tout prix pour obtenir un comportement souhaité, et à le punir fortement quand il fait mal.


Pour pratiquer cette méthode d’éducation, plusieurs accessoires sont utilisés. Nous retrouvons notamment le collier étrangleur à piques ( “Torquatus”)






C’est un collier qui se resserre quand le propriétaire ou le chien met une tension sur la laisse, les piques s’enfoncent dans la peau du cou du chien.


Nous retrouvons aussi le collier électrique, ou aussi appelé “collier de dressage”.





Le concept est simple. Quand le chien à un mauvais comportement, l’humain appuie sur la télécommande, et le chien reçoit une décharge électrique.


En toute honnêteté, ces méthodes barbares fonctionnent, et elles fonctionnent rapidement. Mais la vraie question qu’il faudrait poser, à nous propriétaires de chiens, c’est est ce que nous voulons que notre chien nous écoute parce qu’il à peur de nous, peur de se prendre des coups? Ou nous voulons qu’il nous écoute parce qu’il a envie de le faire , et parce qu’il a envie de nous faire plaisir?


Les conséquences physiques de l’éducation traditionnelle sont pour la plupart des blessures et des douleurs, liées à l’utilisation abusive des accessoires, et aux coups qui vont avec.




Au-delà des méfaits physiques, il ne faut pas oublier les conséquences psychologiques qu’une telle éducation entraîne chez nos amis à quatre pattes.


Des études ont montré qu’avec ce genre de méthodes, l’apprentissage devenait une source de stress pour le chien. Une altération, voire une totale destruction de la relation de confiance entre le propriétaire et le chien, pouvant mener à une généralisation à tous les humains en général.

Le chien pourra développer des changements d’humeurs imprévisibles, un état de détresse constant, et pourra développer au fil du temps des comportements d’agression envers les humains.


Poussé à l’extrême, l’éducation traditionnelle peut mettre un chien dans un état appelé résignation acquise.

Le chien, habitué aux méthodes coercitives, sait qu’il ne pourra pas échapper à la punition si il se comporte mal. Il devient alors passif, calme et “obéissant”.

Il est plongé dans une certaine impuissance, et il finit par se résigner passivement à son sort.


Depuis quelques années déjà, des nouvelles méthodes d’éducation ont vu le jour, et ont prouvé qu'aucune violence n'était nécessaire pour éduquer convenablement un chien.

Basée sur le renforcement positif, cette méthode joue sur la motivation et sur la relation de confiance établie avec l’humain.


Plus de coups, plus de blessures. A la place, des séances d’éducation axées sur le bien-être animal, sur la confiance, sur la motivation, et dans la joie !


Alors, A VOS CROQUETTES !!










194 vues0 commentaire

留言


bottom of page